Australia part II: East Tasmania

East Tasmania
La côte est de la Tasmanie
N.B. Veuillez prendre note que toutes les traductions en français sur ce blog sont des traductions libres, qui peuvent être parfois drôlement traduites. Désolée si ça vous dérange mais j’ai beaucoup de plaisir à tenter de les traduire 🙂
We left Hobart on january 29th for a two weeks ride along the east coast of Australia. We are now having a couple of days of rest in Launceston before heading to the west coast, a more challenging one in terms of elevation gain.
Nous avons quitté Hobart le 29 janvier 2017. Au cours des deux dernières semaines, nous avons exploré la côte est de la Tasmanie, du sud vers le nord. Nous sommes présentement à Launceston pour quelques jours de repos bien mérités.

Until now, we rode about 1000km in Tasmania. For most of it, we followed the recommandations from a cycling pamphlet. Here is the link if you want to have a look at it!
Jusqu’à présent, nous avons parcouru environ 1000km en Tasmanie. En général, nous tentons de suivre autant que possible les recommandations d’un dépliant nous indiquant les plus jolies routes de la Tasmanie à faire en vélo. Si vous êtes curieux, voici le lien pour le dépliant!
Riding Tasmania feels pretty safe so far. There are a lot of these signs along the road which allow drivers to remember certain basic rules to protect cyclists. Apparently these are quite new on the road, no more than one year!
Nous sommes bien contents de voir que la Tasmanie prend bien soins des cyclistes.
1.  Leaving Hobart – Départ de Hobart
Leaving Hobart also meant to say goodbyes to our very friendly hosts Anna, Alister, Eleonore and Jo. Many thanks again for everything you did for us. As a departure gift and because she knows what riding long distances on bike means, Anna offered me a knitting kit to make merino socks. See section #5 to follow my knitting progresses. Thanks so much for the gift Anna!
Nous étions tristes de devoir dire nos aurevoirs à nos amis Anna, Alister, Eleonore and Jo. Un grand merci encore pour tout le soutien apporté au cours de ces derniers jours. Comme cadeau de départ et puisqu’elle connait l’importance d’avoir une activité ludique lorsqu’on voyage sur de longues périodes pour l’avoir elle-même expérimenté, Anna m’a offert tout le nécessaire pour tricoter des bas en laine de mérino. Pour voir l’évolution de mon travail, voir la section #5. Un gros merci encore Anna!
And Alister cooked very tasty homemade pizza for our departure dinner. Thanks Alister!
Quant à Alister, il nous a cuisiné de bonnes pizza faite maison pour notre souper d’aurevoir! Délicieux! Merci Alister!

2. Along the way… – Sur la route…
2.1 South-east Tasmania – Le sud-est de la Tasmanie.
We took the bike path on a calm sunday morning to reach the Bowen brigde.  The Tasman bridge has very narrow side walk, so not very practical for m@x’s big bike.
Nous avons donc quitté la ville le dimanche matin, empruntant la piste cyclable vers le pont Bowen, nous permettant ainsi d’accéder à la côte est.
 
.
Along the road, we passed by colonial town of Richmond and had beautiful landscapes views.
Sur la route, nous avons visité brièvement la ville coloniale de Richmond et avons pu voir de magnifiques paysages.
 
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
2.2 Tasman Peninsula – La péninsule Tasmane
We stayed almost 3 days on Tasman Peninsula to explore it as much as we can.
Nous sommes restés 3 jours sur la péninsule tasmane question de pouvoir y découvrir toutes ses beautés cachées.
 .
 .
 .
Tasman blowholes –  Désolée pas sûre de la traduction pour celui-ci!!
Toute tentative de votre par sera la bienvenue!
Eaglehawk neck – Étroite bande de terre ayant la forme d’un cou entre 2 presques îles.
Tasman arch – Arche tasmane
 .
 .
Devil’s kitchen – La cuisine du diable
We saw a few animals from very close like the wallabies which frightened me more then once at night, jumping around our tent, and the possums. We first thought that the latest were Tasmanian devils but apparently they are not that easy to see. 75% of its population has a facial tumor. Efforts to find a cure have been depressingly fruitless so far (Lonely planet, 2015).
Nous avons découvert de près quelques animaux. Les wallabies qui m’ont fait plus d’une fois sursautés la nuit et les opposums que nous avons tout d’abord cru être des diables de Tasmanie. Apparemment, il est malheureusement plutôt rares de pouvoir faire un face à face avec ces bêtes. Plus de 75% de la population présentent une tumeur faciale et son nombre a drastiquement chuté depuis les dernières années (lonely planet, 2015).
Stuffed Wombat at the Park Information Center
Wombat empaillé à l’information touristique du parc.
 .
Ostrich or emu??
Autruche ou émeu??
 .
 .
 .
 .
 .
All the lanscapes on this peninsula were beautiful.
Sur cette péninsule, les paysages sont tout simplement sublimes.
 .
 .
 .
 .
2.3. Port Arthur
Port Arthur Historic site is part of the epic story of the settlement of Australia. Port Arthur was much more than a prison. It was a complete community – home to military  personnel and free settlers. The convicts worked at farming and industries, producing a large range of resourcces and materials. The Port Arthur Historic Site contains more than 30 historic buildings, extensive ruins and beautiful grounds and gardens.  Six hours were not enough to discover all of its beauty, but I guess after 6 hours walking, our legs were quite a bit tired. Here is some pictures of this beautiful site.
Port Arthur est un site faisant partie de l’histoire de la colonisation de l’Australie. Port Arthur était plus qu’une prison, c’était un village où des militaires et autres britanniques non-prisonniers se sont installés pour y former une communauté à part entière. Les prisonniers quant à eux travaillaient durement toute la journée soit sur la ferme ou dans le milieu industriel. Bref, ils travaillaient à la survie de la communauté! Ce site historique est composé de plus de trente bâtiments en ruine ou rénovés ainsi que quelques magnifiques jardins préservés selon les coutumes de l’époque, autant que possible. Nos six heures de marche n’ont pas été suffisante pour en faire le tour, mais nos jambes fatiguées nous ont clairement dit de s’arrêter. Voici quelques photos pour vous donner une idée à quoi ressemble Port Arthur.
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
2.4. Great eastern drive – La côte est
The great eastern drive follow the east coast of Tasmania. We cycled it from Orford to St-Helens. We also include in this section a nice off road we went through from Dunalley to Buckland. A mostly hilly region, but such a beautiful one, even if we had to pedal a bit harder on 50km dirt road.
Après le parc national Tasman, nous avons choisis de faire du hors piste sur une route de terre pour quelques 50 km. Une région où les collines se multiplient, nous donnant quelques fois du fil à retordre. Mais nos efforts en ont valus la peine.  Par la suite, nous avons longé la côte est de Orford jusqu’à St-Helens.
.
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
Funny fact : I felt at home when we rode through Buckland. (Buckland is the name of a village right close to where I was born in Canada.)
Fait cocasse : Je me suis sentie à la maison lorsque nous avons vu la pancarte indiquant Buckland dans 15km. Pour ceux qui ne sont pas natif de la région de Bellechasse au Québec, Buckland est le nom d’un village tout près d’Armagh où je suis née. 🙂
2.5. Freycinet National Park – Parc national Freycinet
Freycinet national park is famous for its beautiful bays and beaches. Here are some examples.
Le parc national Freycinet est fameux pour ses magnifiques baies et plages. En voici quelques exemples.
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
2.6 Bay of fire – La baie des feux
The Bay of Fires is exquisite – white sands beaches and blue water backed by scrubby bush and lagoons. Despite the proliferation of signature bright-orange lichn on the rocky points and headlands, th early explorers named the bay after seeing aboriginal firs along the shore (lonely planet, 2015).
La baie des feux est magnifique avec ses plages de sable blanc (gros grains) et ses lagons bleus. Cette baie a été nommé ainsi par les premiers explorateurs européens qui voyaient plusieurs feux de camps sur la rive, fait par les aborigènes.
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
Just beside our camping site!
Juste à côté de notre camping!
 .
 .
 .
 .
 .
 .
2.7 North east trail – Le nord-est
We decided to head inland in search of change of sceneries. The north east trail is quite hilly, full of farm lands and beautiful nature. The climate can be changing very fast there, so we had to put on and off our rain coat several times during the day. As soon as we got higher than 200m of elevation, we could ride through rainforest. Beautiful but very humid at times.
Pour notre retour vers les terres du mileu, nous avons décidé de s’éloigner un peu de la côte pour apprécier différents paysages. La route du nord-est traverse les terres agricoles lorsque sous les 200m d’altitude et les forêts tropicals lorsqu’à plus de 200m d’altitude. Ainsi, nous avons pu apprécié des températures changeantes, nous amenant à mettre et enlever notre manteau de pluie chaque 15-20 minutes!
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
.
 .
 .
 .
 .
 .
 .
From Branxholm to Scottsdale, we rode on the north east rail trail, which was build on the old rail ways, destroyed in 1996. As we were riding on the trail, we could stop to read sign about historical facts on this use-to-be train track. Fascinating!
Entre Branxholm et Scottsdale, nous avons emprunté l’ancienne “track” de chemin de fer du nord est, maintenant transformée en piste cyclable. Sur la route, plusieurs enseignes nous donnaient de l’information sur l’histoire de sa construction ainsi que les conditions dans lesquelles les hommes qui l’entretenaient vivaient.
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
 .
3. Camps  – Camping
Campgrounds in Tasmanie are for most of them beautiful, quite practical and not very expensive. Here are some examples.
Les campings en Tasmanie sont, pour la plupart, magnifiques, plutôt pratiques et pas très chers. en voici quelques examples.
 .
 .
 .
In case of rain, strong winds or cold evenings, we always had a shelter to be cooking.
En cas de mauvais temps, notre tente nous a bien servis pour cuisiner au sec et au chaud 🙂
4.  Encounters along the route – Nos rencontres sur la route
We’ve met a lot of touring bikers along the road, most of them travelling from north to south, opposite way of what we were doing.  All of them had different settings, but never as heavy as m@x’s bike 🙂
Plusieurs cyclo-touristes font la route du nord au sud sur la côte est de la Tasmanie. Voyageant en sens inverse, nous en avons donc croiser plusieurs de tous âges, et avec différents vélos ou bagages, mais jamais aussi lourd que celui de m@x! 🙂
touring cyclist from Germany
Irene & Joel from France www.cyclomigrateurs.fr
touring cyclist from Australia
touring cyclist Elodie from France
Jeff Helms from the USA
touring cyclists from Brisbane
5. Knitting progress – Je tricote!
 .
 .
 .
 .
 .
6. Unexpected adventures – Nos imprévus
6.1 Possum experience – La découverte de l’opposum
at some campspots we encounter strange noises around the tent…
Sur quelques camping, il y avait des drôles de bruits durant la nuit…
…. in some cases it turns out to be a very agile Possum trying to get into our garbage bag.
… dans certains cas, c’était de très agiles opposums qui tentaient de se nourrir de nos poubelles accrochées dans le haut des arbres.
6.2 Cockatoo
what looks like a nice sight for tourists is a pest to local farmers. the Cockatoo is not native to Tasmania, has no natural enemy and eats the fruits leaving nothing for other species.
Bien que cet oiseau soit admiré par les touristes, les locaux le trouvent plutôt achalant puisqu’il mange les fruits que les humains aiment bien manger eux-même.
6.3 Flies – Les mouches
Flies come in all sizes & shapes. some bite painfully while others just fly around your face, nose, ears, eyes… which can be very annoying on the steep & sweaty uphills.
Les mouches ici sont de toutes sortes de grandeurs. Quelques-une mordent, d’autres non. Certains groupes sont plutôt achalants, allant même jusqu’à entrer dans vos narines sans vous prévenir. Pas très agréable lorsqu’on essaie de gravir une pente plutôt apic!
6.4 Drinking water – Eau potable
water sources are not always reliable and if water is available it needs to be treated (filtered or boiled)
Les sources d’eau ne sont pas toujours potables en Tasmanie.
we try to make use of the drinking water options along the route….
Nous essayons toujours de trouver des sources d’eau potable sur la route…
…. but make sure that it is really “save” 😉
 … en s’assurant de le faire en toute sécurité, avec notre casque de vélo 😉
6.5 Mattress – Le matelas gonflable
after about 10 years use, my thermarest started to have a bubble and needed replacement.
Après 10 ans d’utilisation, le matelas de sol de m@x a rendu l’âme, développant une grosse bulle au milieu.
i opted for a more comfortable airmattress (which should better for side-sleepers)
Donc, il s’est payé du luxe!!!
6.6 Glamping (luxury camping) – Le confort avant tout!
about the size & weight of a 1L water bottle
 Pour la taille et le poid d’une bouteille d’un litre d’eau….
the chair with back rest is new addition to the household
…  nous possédons maintenant chacun une chaise de camping de luxe, question de ne plus s’asseoir entre un serpent et une araignée au milieu de nulle part!
much more comfortable then sitting on the ground
 Bien plus confortable pour tricoter 🙂
Welcome to Australia – Bienvenue en Australie

2 thoughts on “Australia part II: East Tasmania”

  1. Quelle magnifique variété et beauté dans ls paysages.
    La rain forest avait l’air superbe.
    Par contre j’aime moins les serpents et les araignées géantes…
    C’est drôle Audray que tu ais ton kit à tricotter.
    Bonne continuité, ça l’air très agréable votre voyage.

  2. Tiens donc, on se reconnait parmi vos voyageurs rencontrés ! Et comme par hasard, vous avez acheté après les mêmes petits sièges si confortables…
    Joël a eu le même problème avec un matelas ThermArest, échangé dans le cadre de la garantie à vie.

    Si vous ne savez pas où aller après l’Australie et Singapour, on vous recommande vivement la Nouvelle Zélande, un pays fabuleux pour pédaler.

    Mais on va peut-être se croiser à nouveau, qui sait ?

Leave a Reply to Irène & Joël Les Cyclomigrateurs Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *