Laos Part 1: Ban Ngeun – Vientiane

Laos 1 : Ban Ngeun – Vientiane
 
 

 
1. Update – Mise à jour
 
Hello everyone! We are now in Vientiane, capital city of Laos, waiting for Audrey’s dad and his girlfriend, Robert and Marthe, before hitting the road again in a group of four. Here is the sum up of our trip in Laos so far. We will now be heading towards Vietnam, in order to meet Audrey’s sister for Christmas Holidays. 
 
Bonjour à tous! Nous sommes maintenant à Vientiane, capitale du Laos. Nous attendons mon père et sa conjointe, Robert et Marthe, qui arriverons à l’aéroport sous peu. Nous poursuivrons en groupe de quatre notre voyage vers le Vietnam pour y rejoindre ma soeur et sa famille pour le temps des fêtes! 
 
 
 
Here is the big picture of our trip so far!
 
Voici un compte rendu de ce que nous avons fait jusqu’à présent. 
 
 
 
 
 
 
 
Country – Pays Km
Samoa 400
Australia – Australie 11 200
Singapore 100
Malaysia – Malaysie 1 250
Thailand – Thailande 2 350
Laos 450
Total 15 650
 
 
2. Laos 
 
Laos is the only landlocked country in Southeast Asia. Its thickly forested landscape consists mostly of rugged mountains, with some plains and plateaus. The Mekong River forms a large part of the western boundary with Thailand, whereas the mountains of the Annamite Range form most of the eastern border with Vietnam. (Wikipedia, 2017)
 
No teeming, smoggy metropolis, no aggressive entrepreneurialism, this is Southeast Asia’s most relaxing country to travel in. In the north, a rugged terrain of emerald mountains and dramatic limestone peaks, criss-
crossed with rivers, makes travel impossibly slow. Flat as a pancake and sprinkled with palm trees, the languid south is the quasi market garden of Laos. (Lonely Planet, 2005)
 
Confiné au centre de la péninsule indochinoise, le Laos a une frontière avec la Chine (200 km), la Birmanie (150 km), la Thaïlande (1 000 km), le Viêt Nam(1 000 km), et le Cambodge (150 km).Les montagnes et les plateaux occupent plus de 70 % du pays. La chaîne annamitique forme à l’est l’essentiel de la frontière avec le Viêt Nam, alors que le fleuve du Mékong forme la frontière avec la Thailande. (Inspiré de Wikipédia, 2017)
 
Le Laos est reconnu comme étant le pays d’Asie du sud-est le plus relaxant par l’absence d’une grosse métropole et de vendeurs aggressifs. Au nord, un terrain accidenté par les montagnes couleurs émeraude, les sommets dramatiques et les rivières, impose un rythme de voyage lent. Au contraire, le sud du pays est plat et parsemé de palmiers: une riche source pour le commerce agricole. (Traduction libre : Lonely Planet, 2005)
 
Map of Laos
 
 
2.1 A bit of history…  – L’histoire du Laos en bref…  (Wikipedia, 2017)
 
Laos traces its history to the kingdom of Lan Xang (Million Elephants), founded in the 14th century, by a Lao prince Fa Ngum. During the following centuries, the kingdom of Lan Xang had to fight against burmese and vietnam invasions, sometime taking over the leadership of the country.
 
French Laos : 1893–1953
In the late 19th century, Luang Prabang was ransacked by the Chinese Black Flag Army. France rescued King Oun Kham and added Luang Phrabang to the Protectorate of French Indochina. Shortly after, the Kingdom of Champasak and the territory of Vientiane were added to the protectorate. Until 1940, no one contest the presence of France in Laos. The country is then at peace but underdevelopped. 95% of the population is analphabet ; 12 000 kids have access to elementary school with French teachers only.
 
The secret war : 1953-1975
The Laotian Civil War was fought between the Communist Pathet Lao (including many North Vietnamese of Lao ancestry) and the Royal Lao Government, with both sides receiving heavy external support in a proxy war between the global Cold War superpowers. It is called the Secret War among the CIA Special Activities Division and Hmong veterans of the conflict.
 
From 1964 to 1973, the U.S. dropped more than two million tons of ordnance on Laos during 580,000 bombing missions—equal to a planeload of bombs every 8 minutes, 24-hours a day, for 9 years – making Laos the most heavily bombed country per capita in history. The bombings destroyed many villages and displaced hundreds of thousands of Lao civilians during the nine-year period. (Wikipedia, 2017)
 
Communist era : 1975-1993
Communist rule in Laos began in March 1975 after the Khmer Rouge army took power with support of the North Vietnamese after the Fall of Saigon and the end of the Vietnam War. In December 1975 King Sisavang Vatthana was forced to abdicate and the Lao People’s Democratic Republic was pronounced, and a very authoritarian system introduced – non-communist newspapers were closed, and a large-scale purge of the civil service, army and police was launched. (Wikipedia, 2017)  
 
Nowadays
According to BBC news, Laos is one of the world’s few remaining communist states and one of East Asia’s poorest (2017). It is still important to know that, in 2011, despite widespread global gloom, Laos’ economy reported a growth of 8%, one of the strongest in Asia, thanks to its ambitious hydroelectric power sector (partnership with China). (Lonely Planet, 2015). Many countries though are actually questionning the environmental impacts of such a project. 
 
 
Le premier royaume lao historiquement reconnu date du xive siècle. Son roi s’appelle Fa Ngum, il descend d’un ancêtre plus ou moins légendaire, Khoun Bourom. Le royaume, qui s’étend sur un territoire plus grand que le Laos actuel, porte le nom de Lan Xang, ce qui signifie “(royaume du) million d’éléphants”. Dans les siècles qui suivirent les souverains du Lan Xang sont souvent en guerre contre les Birmans et les Vietnamiens, dont ils doivent parfois accepter la suzeraineté. Morcelé, pillé, le Pays Lao est entré dans une décadence qui se poursuit tout au long du xixe siècle. (wikipédia, 2017)
 
Colonisation française : 1893 -1954
Le Laos sera sous un protectorat français de 1893 à 1954. Jusqu’en 1940, l’aristocratie Lao accepte volontiers la présence française, qui a empêché l’absorption du pays par le Siam (Thaïlande). Le Laos connaît alors la paix, mais reste très peu développé. 95 % de la population est analphabète. 12 000 enfants fréquentent des écoles primaires où l’enseignement est donné en français. (Wikipédia, 2017)
 
La guerre civile laotienne : 1954 – 1975
La guerre civile laotienne est un conflit armé inscrit dans le contexte de la guerre froide, qui opposa le Pathet Lao au royaume du Laos. Commencée durant la guerre d’Indochine, la guerre civile se poursuivit durant la guerre du Viêt Nam, dont elle constitua un théâtre parallèle.
 
Entre 1964 et 1973, le pays est bombardé par 580 000 missions américaines, équivalent à une bombe chaque 8 minutes, 24h/24, sur une période de 9 ans. Le Laos est à ce jour considéré le pays le plus bombardé  de l’histoire. Les bombardements ont détruit plusieurs villages en entier et fait fuir des centaines de milliers de loatiens. (Wikipédia, 2017)
 
L’ère communiste : 1975-1993
En 1975, les communistes prennent le pouvoir sous la conduite de Kaysone Phomvihane, dirigeant du Parti Révolutionnaire de Peuple Lao depuis les années 50. Ils écartent toutes les autres tendances du pouvoir. La monarchie est abolie et le Laos devient RDP Lao. Le communisme marxiste est appliqué de manière rigide pour la politique et l’économie. En 1986, après son constat d’échec, le congrès du parti introduit “le nouveau mécanisme économique” sous la pression et avec l’appui du FMI et de la Banque mondial avec lesquels sont signés des accords d’assistance en 1989. (https://www.laosautrement.com/histoire-du-laos/)
 
Laos d’aujourd’hui 
D’après BBC news, le Laos est encore considéré un pays communiste et l’un des pays les plus pauvres d’Asie du sud-est (2017). En 2011, malgré une morosité globale généralisée, l’économie du Laos augmente quand même de 8%, l’une des plus fortes en Asie.  Cette augmentation est dû, en grande partie, au projet ambitieux dans le secteur hydroélectrique (en partenariat avec la Chine)(Lonely Planet, 2015). Les pays voisins s’inquiètent des impacts environnementaux reliés à ce projet de construction massive. 
 
 
 
 
 
 
2.2 The weather – Les températures
 
The climate is tropical and influenced by the monsoon pattern.The dry season is from october to april, and the wet season is from may to september. Rain is possible until late november. 
 
Weather had been good for us so far. There was only one downpour of approximately 3h and the rest of the time, the sky was mostly covered but no rain. Some people could complain about that, but we were quite happy to ride in decent temperatures, not sweating from direct sun.
 
Le climat tropical est caractérisé par les moussons. Il y a deux saisons : la saison sèche d’octobre à avril et la saison des pluies de mai à septembre. Les risques de pluies sont présents jusqu’à la fin novembre.
 
Jusqu’à maintenant, le ciel était plutôt couvert mais sans pluie, à l’exception d’une averse d’environ 3h, alors que nous traversions les hautes montagnes. Ce scénario nous a bien plu puisque nous pouvions pédaler un peu plus au frais!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
3. Laotians- Les laotiens
 
The mass tourism history in Laos is shorter than in Thailand. The population in rural areas of Laos are not used to see a lot of foreigners. We experienced having less spontaneous contact with laotians but once we spoke a few words in their language, they were very friendly, even trying to help us out through unexpected adventures (see section 11.1 and 11.2).
 
Le tourisme de masse n’existe que depuis récemment au Laos. La population rurale n’est donc toujours pas habituée de voir  des étrangers. En tant que touriste, nous avons rapidement découvert que les laotiens ne recherchent pas nécessairement le contact avec les étranger. Toutefois, leur visage s’illumine lorsque nous tentons maladroitement quelques mots en Laos. Ils sont alors très amicaux, et tentent de nous aider du mieux qu’ils peuvent en cas d’imprévus (voir section 11.1 et 11.2). 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
It seems that the kids are less shy to say hi! They were often running after us, wishing to give us hi-five or race after the bikes, while repeating Sabaidee (hello) many times! 
 
Il semble que les enfants avait naturellement moins de réserves que les adultes. Lorsque nous traversions leur village, ils nous saluaient plutôt 10 fois qu’une, couraient après nous pour taper notre main ou encore faisaient la course contre nos vélos. Leur énergie nous a bien requinqué dans les dures montées!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
3.1 Way of transportation – Les moyens de transports 
 
The wealth standard in Laos is lower than in any other South East Asia countries. Therefore, we could see less private cars on the road but more buses of different types (big ones, pick up version or minivan version). There are as well a lot of motorcycles, but not much are modified or upgraded as in Thailand.
 
L’économie du Laos est la plus petite de toute l’Asie du sud-est (Wikipedia, 2017). Ainsi, nous ne voyons que peu de voitures privées sur la route mais bien plus d’autobus de toutes sortes (des gros, des versions “pick-up ou encore des versions minivan). Il y a également beaucoup de motocyclettes mais non-modifiées ou modifiées tel qu’on le voyais en Thailande.
 
 
 
 
 
 
 
 
Trucks are also present on the roads.
 
Les camions sont aussi bien présents sur les routes. 
 
 
 
 
 
 
 
 
3.2. Religion 
 
Most lowland Lao are Theravada Buddhists and many Lao males choose to be ordained temporarily as monks, typically spending anywhere from a month to three years at a wat (temple). After the 1975 communist victory, Buddhism was suppressed, but by 1992 the government had relented and it was back in full swing. (Lonely Planet, 2015)
 
La religion bouddhiste est bien présente au Laos. Plusieurs hommes choississent d’être ordonné moine temporairement, habituellement entre un mois et trois ans dans un temple au début de l’âge adulte. Après la victoire des communistes en 1975, une interdiction à la religion bouddhiste a été mise en place. Depuis 1992, le gouvernement a cédé, et la religion bouddhiste a repris beaucoup d’importance. (Traduction libre : Lonely Planet, 2015)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
3.3. Agriculture
 
Rice production in Laos is important to the national economy and food supply. Rice is the main crop grown during the rainy season, and under usual conditions, rainfall is adequate for rice production. Rice accounted for over 80 percent of agricultural land in the 1980s. (Wikipedia, 2017)
 
We could see the rice fields quite often so far. 
 
Le secteur agricole est la principale source de revenus du Laos. Il occupe 85 % de la population active. Les terres cultivables (4 %) sont essentiellement vouées à la riziculture. (Wikipédia, 2017)
 
 Il est donc fréquent d’apercevoir, de loin ou de proche, l’une de ces nombreuses rizières.
 
 
 
 
 
 
4. Along the way… – Sur la route…
 
Here is a sum up of our cycling trip, organised by section ridden this time.
 
Cette fois, je vous présente notre récit de voyage par section parcourue.
 
 
4.1 Ban Ngeun ->  Pak Beng
 
After crossing the border, we had approximately 60km, quite challenging ones, to get to Pak Beng. Hills were steep and quite long, making our legs shaky at the end of the day. We even had to split distances since it was to big of an effort. We finally made it and were rewarded by the scenic views on the mountains, the small villages, the quiet surrounding and the beautiful Mekong river.
 
Cette courte section d’environ 60km a été un bon défi. Ici, les côtes sont si raides qu’elles me donnaient parfois des vertiges. Nos jambes ont bien forcées, nous faisant même trembler par moment faute de super efforts. Heureusement, les vues pittoresques en valait bien la peine!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
4.2 Pak Beng – Luang Prabang
 
In order to make our travelling experience comfortable, we decided to take the slow boat on the Mekong river to get to Luang Prabang. This 160km cruise took us 6h, in a pretty crowded boat (mostly young tourists). Good thing we showed up early to make sure our bike could travel safel. So we ended up seating in the two front seats: the most quiet ones with the best view!
 
Après ces difficiles montées, nous nous sommes offerts une charmante pause de vélo! Nous avons parcourus 160km sur le fleuve du Mékong en bateau. Bien entendu, ce n’était pas le confort 5 étoiles! Mais étant arrivés tôt pour assurer que nos vélos supporteraient agréablement le voyage, nous avons réservé les deux places d’en avant qui nous donnaient une jolie vue sur le fleuve. Par conséquent, on n’était pas coincé avec tous ces jeunes adultes touristes bruyants durant la traversée d’une durée de 6h. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Unloading the bike was a bit more difficult. For some reasons we haven’t understood yet, the captain landed the boat on super steep hill instead of using the new and practical concrete dock (even if quite ugly). Therefore, we had to use are acrobatics skills to unload the bikes and do an intense workout to bring all our gear on top of the hill. Good thing we were not further than 10km from town on a flat route, because we were by then starving and the sun was slowly going down. 
 
Débarquer les vélos n’a pas été aussi plaisant. Malgré un joli quai (plutôt laid en fait) en béton construit récemment, il semble que le capitaine ait préféré accosté dans une colline. Nous avons donc dû improvisé un peu pour débarquer les vélos, puis faire plusieurs voyages pour amener tous les bagages par morceaux au sommet d’une pente abrupte. Nous avions alors une dizaine de kilomètres à parcourir avant d’atteindre la ville. Heureusement que la route était sans dénivellation puisque la nuit tombait et nous étions alors plutôt affamés!
 
 
 
 
 
 
 
4.3 Luang Prabang
 
Enjoying its 20th year of Unesco protection in 2015, this unique pearl of 33 glittering Buddhist temples is a traveller’s dream, with affordable, top-class cuisine and French colonial-era buildings. There are few places in Southeast Asia that can compete with such a special mix of chic refinement and ancient charm as found on Luang Prabang’s hallowed peninsula. (Lonely planet, 2015)
 
Even if m@x had already seen this beautiful city, we agreed to spend three relaxing days here before heading out to the mountains again!
 
Classée en 1995 au Patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO, Luang Prabang est l’une des plus jolies villes d’Asie. C’est un paradis pour les voyageurs puisqu’elle possède 33 temples bouddhistes, de bons restaurants abordables et de jolies bâtiments datant de l’âge coloniale. (traduction libre : Lonely Planet, 2015)
 
Même si Max y était déjà allé il y a 5 ans, nous avons décidé d’y resté trois jours pour se reposer, apprécier ses beautés, et refaire le plein d’énerge avant d’attaquer de nouveau les montagnes. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
In order to enjoy comfort as much as possible, Audrey decided to go for a very relaxing Lao massage while m@x was appreciating the tranquility of the digital world. We are so “same-same” 😉 
 
Afin de se requinquer à souhait, je me suis offert une séance massage d’une heure pour 10$ alors que Max appréciait ses appareils électroniques en toute tranquilité. On est tellement pareil! 😉
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
4.4 Luang Prabang to Vientiane
 
Here are the mountains again! This time, they were nicely graded but still very high to climb! In total, we had to climb 3 times more than 1000m of elevation within 100km. Quite a good challenge!
 
Et voilà les montagnes! Elles sont magnifiques, mais elles nous donneront bien entendu du fil à retordre. Au total, nous avons traversé 3 cols de plus de 1000m,  le plus haut culminant à 1436m d’altitude!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Once we were back down on “more or less” flat lands, we stop at some funny hot springs. Even if people were bathing in there, we could enjoy awesome views, and relax!
 
A notre arrivée au pied des montagnes (ou presque), nous nous sommes arrêtés dans des sources d’eau thermales “particulières”. L’eau était de température agréable mais le fond était vaseux et les locaux y faisaient agréablement leur toilette!
 
 
 
 
 
 
 
This route is famous for its beauty and we were not the only ones wishing to enjoy it ! We met touring cyclists:
 
Cette route est reconnue pour ses paysages pittoresques. Nous n’étions donc pas les seuls à vouloir en profiter. Voici tous les cyclistes que nous avons rencontré en chemin:
 
I. Laeticia & Étienne, France
 
 
 
 
II. Jo, Germany
 
http://videt-oculu.de/
 
 
http://videt-oculu.de/
 
III. Firmin & Robin, Switzerland
 
https://www.facebook.com/HelloBikeWorld/
 
 
https://www.facebook.com/HelloBikeWorld/
 
IV. Thomas, France
 
 
V. Marine & Raphaël, Belgium
 
https://www.facebook.com/slrdp/
 
VI. Cyclist from Germany – Cycliste allemand
 
 
VII. Perry, Australian cyclist – Perry, Cycliste de l’Australie
 
https://east-overland.com/
 
VIII. Nathan, Cyprus cyclist – Nathan, Cycliste de Chypre
 
 
5. Lost in translations  – Nos premiers pas Laos
 
It took us a few days to realise that Laos language was very close to Thai. The written part is still a challenge, both are coming from the Khmer alphabet even if it looks different, according to our point of view. 
 
Ça nous a pris quelques jours avant de réaliser que le Laos est très près de la langue Thai, et ce, malgré un alphabet soi-disant similaire. Tous deux sont inspirés de l’alphabet Khmer, mais pour nous, ils ne se ressemblent pas du tout.
 
 
Therefore, no need for us to learn new spoken words. The ones we already know are enough to help us travel through the country. Morever, Loas has a lots of signs and menus translated in either english or french so far. It makes our life much easier!
 
Donc, pas besoin d’apprendre de nouveau les chiffres et les quelques mots que je connais déjà, la prononciation est vraiment similaire! Quel soulagement! En plus, contrairement à la Thaïlande plusieurs enseignes ou menus  au restaurant sont traduits soit en anglais ou en français.
 
 
6. Lao food – La nourriture laotienne
 
Food is as well very close to the Thai food, except that we can easily find bread again!  Here are some pictures of what we’ve eaten so far. 
 
La nourriture laotienne est également similaire à la nourriture Thai, mise à part le fait qu’on peut maintenant trouver du pain, surtout des baguettes, un peu partout. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
7. Wildlife – Les animaux
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
8. Knitting progress – Je tricote!
 
Audrey just completed her sweater! Here is what looks like the final product! 
 
Oh que oui!!! Mon chandail est maintenant terminé! Voici le résultat final! 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
9. Funny signs – Des drôles de pancartes 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
10. Intriguing sights – Des visions intriguantes 
 
 
 
11. Unexpected adventure 
 
11.1 Like a superstar! – Comme des vedettes!
 
Our first day in Loas is a difficult one. We decide to stop after 38km, exhausted by the difficult climbs. We look for a camping spot since there are no hotel in the area. In a valley, along a river close by a small village, we decide to set up the camp. The late afternoon is calm. Some neighbours look at us with curiosity but let us know we can camp there. The action begins around 10pm, when an unidentified person is enlightening the tent for about 20 minutes with his high intensity torch. We patiently wait until his curiosity fade to go back to sleep. In the early morning, probably even berfore we were up, a group of about 15 people, children and adults, are staring at the tent and every movements we are doing. In order to escape this uncomfortable situation, we try to hide under the brigde. We soon understand that they won’t give up that easily. They just move to a different spot to keep on enjoying the show! Not knowing what else we can do, we pack up and start our cycling day towards Pak Beng. 
 
Sorry, no picture of the staring faces. I guess we were a bit disturbed about the situation!
 
Notre première journée au Laos est difficile physiquement. Nous écourtons donc la journée de vélo. Sans hotel à l’horizon, nous trouvons un camping à l’arrachée. Au fond de la vallée, Max reperd une jolie rivière, un peu isolée du village. Nous décidons donc d’y camper. La fin de l’après-midi est plutôt calme, quelques voisins nous regardent curieusement, mais nous communiquent tant bien que mal que nous pouvons camper à cet endroit. Ce n’est que vers 22h, lorsque notre nuit est déjà bien amorcée, que l’action commence. Une personne non-identifiée semble trouver curieux qu’il y ait une tente tout près de la rivière. Pendant plus ou moins 20 minutes, il pointera directement sur notre tente sa super lampe torche (haute intensité) depuis le haut du pont, quelques mètres au dessus de nous. Avec calme et patience, on attend que sa curiosité s’estompe et qu’il quitte le pont, avant de se rendormir. Au petit matin, un attroupement d’une quinzaine de personnes, jeunes et moins jeunes, nous fixent depuis le pont sans arrêt. Nous tentons de nous cacher sous celui-ci pour manger notre déjeûner à l’abris des regards indiscrets mais les voilà qui changent de positions pour avoir un meilleur angle de vue. A bout d’idée, on remballe nos trucs et filons (au ralenti) vers Pak Beng.
 
 Désolée, pas de photos à l’appui de nos spectateurs. Faut croire qu’on était un peu dérangé par ces regards nous dévisageants!  
 
 
 
11.2 Breaking the unbreakable! – Briser l’incassable!
 
About 70 km away from Vientiane, in a pretty flat region, m@x’s  unbreakable Rohloff hub break down.
 
A moins de 70km de Vientiane, la boîte de vitesse interne “indestructible” de Rohloff de Max brise. 
 
 
 
 
 
 
With Anoun’s help (a young Lao man with basic english skills) and the closest motorbike shop, m@x is able to make his bike rideable again for a short distance in order to get to the closest bus station. 
 
Avec l’aide de Anoun (un jeune laotien parlant un peu anglais) et le magasin de motocyclettes le plus près, Max réussit à effectuer une réparation temporaire qui nous permettra de rejoindre la station d’autobus la plus près. 
 
 
 
 
 
 
We quickly find the bus stop after a few kilometers ride. A minivan “bus” driver show up almost at the same time. Audrey asked for a ride. The driver, quite confident but only seeing yet Audrey’s bike, accept to take us on his minivan bus to Vientiane. He is quite surprised when he sees m@x’s bike. But it doesn’t discourage him. He just negotiates for a higher price (fair enough!). Having no real choice, we accept and hurry up taking the bike apart to place it on the top of the minivan. Ten minutes later, the bikes were on the top, the panniers somewhere in the minivan and we were on our way to Vientiane. 
 
Nous repérons rapidement la station d’autobus. Une chauffeur de minivan nous dit faire le trajet jusqu’à Vientiane. Je demande s’il peut prendre aussi nos vélos. Confiant, n’apercevant que mon vélo, il me répond que oui, sans hésitation. Il semble un peu surpris lorsqu’il aperçoit le vélo cargo de Max. Rien ne le décourage. Il négocie simplement le prix à la hausse (ça va de soit!). N’ayant pas le choix, nous acceptons et se dépêchons de mettre tous nos bagages, vélos et sacoches, soit à l’intérieur ou sur le toit du minivan! Dix minutes plus tard, nous sommes en route vers la capitale!
 
 
Audrey, very happy to enjoy again a backpacking experience in those crazy minivan, is naively smiling and telling past experiences. On the other hand, m@x is stressed. The bus is jumping around on a very bumpy road and he knows that the bus driver didn’t want to tie the bicycles properly on the roof of the minivan. He is then looking behind the bus every time it passes on a big bump, making sure that nothing is left behind. We finally make it to Vientiane with all the luggages and the two bikes in good conditions.
 
Moi, naïvement heureuse de prendre de nouveau un de ces drôles de transports en commun qu’on retrouve un peu partout dans le monde,  je suis tout excitée et fait des blagues sur les expériences hors normes que j’ai vécu dans le passé avec ce genre de transport. Max, de son côté, angoisse. Le bus se prend des grosses sur cette route en mauvaises conditions et il sait  très bien que le chauffeur a refusé d’attacher les vélos solidement sur le toit disant que c’était “bon bon”. Il regarde donc derrière l’autobus à chaque bosse question de s’assurer qu’on ne perd rien! Nous arrivons enfin à Vientiane avec tous nos baggages et les vélos en bonne condition générale!
 
 
Unfortunately, that wasn’t the end of our worries. We still had to find a solution for the hub. On our way to Vientiane, m@x had already sent messages to Rohloff company and our friend Geraldine was helping us to find a good bike shop in town. 
 
Two days later, after intensive research on what were our options and a lot of stress, Rohloff accepted to replace for free the hub-shell.  The next day,  m@x jumped on a 30h bus expedition to get to Bangkok, the closest place to get it replaced.
 
Malheureusement, ce n’était pas la fin de nos soucis. En route, Max avait déjà écrit à la compagnie Rohloff et nous étions en contact avec notre amie Geraldine, qui habite Vientiane, nous donnant un coup de main pour trouver les bons magasins de vélos  en ville.
 
Deux jours plus tard, après des recherches intensives question d’évaluer quelles étaient nos options et “ben” du stress, la compagnie Rohloff a accepté de remplacer la boite de vitesse interne gratuitement. Le jour suivant, Max a attrapé un autobus de nuit (10h) pour se rendre immédiatement à Bangkok, l’un des seul endroits en Asie du sud-est possédant l’expertise nécessaire pour pouvoir remplacer cette pièce.
 
bus to bus terminal
 
bus from the bus terminal into town
 
overnight express bus
 
Thanks to Ma, from bok bok bikes, who quickly helped us find a solution and booked his monday afternoon to fix m@x’s wheel.
 
Un énorme merci à Ma qui nous a rapidement offert son aide et a réservé son lundi après-midi au complet pour réparer la roue de Max! 
 
 
 
 
 
 
 
 
11.2 Wear and tear – Compilation des bris 
 
Here it goes again, another flat tire. But this time, it is on m@x’s bike. 
 
Et voici une nouvelle crevaison! Mais cette fois, c’est le vélo de m@x qui écope!
 
 
 
 

 

  m@x Audrey
Broken Rohloff hub 1 —-
Flat tires – Crevaisons 6 6
Bottom bracket replacement – Remplacement du jeu de pédalier 1 1
Chain replacement – Remplacement de la chaîne 4 4
Tire replacement – Remplacement d’un pneu 2 1
Sprocket  – pignon 1 0
Cassett -Cassette —- 1
Pulley – Poulie —- 1
Brake pad replacement 2 1
Mirror – Miroir 1 0
Biking shoes – Souliers de vélo 0 1
Saddle – Siège de vélo 0 1,5
Panniers – Sacoches de vélo 2 1
Broken dry bag – Sac fourre-tout imperméable brisé 1 0
Speaker stolen – Haut-parleur portatif volé 1 0
Broken battery pack – Chargeur défectueux 1 0
Camera replacement 1 1
 
 
 

Leave a Reply

Your email address will not be published.